Version FR | L’ELEVAGE DU VIN
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
01/04/2014

L’ELEVAGE DU VIN

Les vins sont en barriques, le merlot donne de la chair et de la rondeur, le cabernet franc donne de l’élégance et de la finesse, le cabernet sauvignon donne la structure tannique, c’est la colonne vertébrale des vins du Médoc.

L’ASSEMBLAGE

L’assemblage, le fait de « mélanger » les cépages et les différentes parcelles,  avant l’élevage permet un meilleur équilibre du vin. Les vins assemblés sont mis en barriques pendant 16 à 18 mois, permettant ainsi un échange doux avec l’air au travers des pores du bois. Cette oxygénation naturelle assouplie les tanins du vins et assure un mariage réussi avec les notes boisées des barriques de chêne français que nous utilisons.

LE OUILLAGE

Durant l’élevage une partie du vin s’évapore, c’est « la part des anges »… formant une poche d’air dans la barrique, c’est pour cela que l’on ouille, c’est-à-dire que l’on rajoute du vin dans la barrique pour éviter l’oxydation et l’altération.

LA LIE

Pendant l’élevage les particules en suspension que l’on nomme lies, se déposent au fond de la barrique et permettent l’affinage du vin.

LE SOUTIRAGE

Consiste à séparer les lies du vin fin pour lui conférer une belle limpidité et l’affiner. Les soutirages sont effectués 3 à 4 fois pendant l’élevage.

LE COLLAGE

Parfaire la clarification du vin grâce  à de l’albumine d’œuf qui permet une sédimentation des particules fines en suspensions vers le fond de la barrique. Le collage se fait en fin d’élevage. Quelques jours après le collage, le vin sera alors soutiré et remonté en cuve pour l’assemblage définitif avant la mise en bouteille.